Apologie pour l'histoire continue ou les carnets d'un médiéviste

Photo aléatoire choisie par Zid

novembre 2012

Ceci est un blog

Pourquoi revenir au blog ?

D’abord parce que twitter ne permet pas l’écriture. En tout cas pas l’écriture relâchée, ouverte. Twitter, c’est d’abord un jeu : on joue sur les mots, sur les lettres. Une sorte de scrabble à l’échelle de l’humanité.

Le blog, c’est avant tout écrire, laisser les mots sortir et correspondre. Je connais bien les plate-formes de « carnets de recherche », comme Hypotheses, mais ces mots-ci n’y ont pas leur place. En ce sens, je suis le dernier des Mohicans, ou peu s’en faut : les chercheurs qui écrivent sur ces carnets « Hypotheses » ont, eu, une vraie audience parmi leurs pairs. On pourrait croire que, pendant des années, je n’ai pas joué le bon cheval, en faisant cavalier seul, avec un public clairsemé et loin de la science : aurais-je dû jouer cette carte ?

Je n’en suis pas persuadé. Je crois en ‘Hypotheses’, qui est une extraordinaire façon de communiquer autrement dans nos disciplines en sciences humaines et sociales.. mais je crois aussi en une autre forme de communication scientifique ou plutôt alter-scientifique, qui dépasse les cadres traditionnels du monde de l’entre-soi. Je ne sais pas si je retrouverai ce public qui venait alors, peu nombreux certes, mais si diversifié et si audacieux : combien d’échanges avec des hommes et femmes du web de toute provenance, avec ces trolls si chers parce que si perturbants, avec ces lecteurs anonymes qui de temps à autre montraient un œil

Lire la suite

Par zid dans Continuités et ruptures d'Histoire 14 novembre 2012 23:16:29
(2) commentaires Ajouter un commentaire

Lire et comprendre les sources: au carrefour des mondes

La brusque explosion de communication scientifique, depuis deux ans, autour de la plate-forme Hypotheses a permis à bon nombre de jeunes chercheurs de sortir de l'ombre numérique. Parmi eux, Frédéric Clavert qui est le grand artisan numérique du CVCE à Luxembourg, "le" centre digital humanities luxembourgeois.

Il vient de publier une très jolie note sur le rapport de l'historien aux sources et notamment aux sources numériques ou par le biais du numérique -pour commenter son titre un peu elliptique.

Il y distingue une approche close reading-distant reading de la source et une autre approche computationelle-humaine, plaidant pour une mise en oeuvre de tous ces différents niveaux de lecture. C'est fort sage. Je voudrais commenter en m'appuyant sur mon expérience de médiéviste...

Il est essentiel, évidemment, le rapport à la source, au document primaire, initial, qui est censée être la "trace" du passé, le "témoin" (et en ce sens, je lance une pierre dans le jardin d'Agnès Callu dont je discuterai le triangle "objet-témoin-historien"  dans une prochaine note). Ce contact direct doit être quasi charnel, physique. Je plaide toujours pour une connivence totale avec nos sources, mêmes si leur contenu est parfois moralement discutable, comme les comptes rendus de réunions de discussions de dignitaires nazis de Frédéric Clavert. Cette relation intime est une condition pour permettre de la comprendre.

Lire la suite

Par zid dans Diplomatique du web 17 novembre 2012 19:49:45
Aucun commentaire Ajouter un commentaire

Semanticpedia, Wikipedia, continuons le combat...

Lundi passé, le tout-Paris numérique était à l'INHA pour la présentation de Semanticpedia, la plate-forme qui devrait permettre l'exploitation en « web de données » de Dbpedia.fr. Une très belle journée, avec quelques temps forts sur lesquels je voudrais revenir maintenant et dans les prochains jours -même si je n'ai pu assister à tout.

Un de ces grands moments, plus dans le symbolisme : la signature par Remi Mathis pour Wikimedia, Michel Cosnard pour INRIA et Aurélie Philippetti pour le gouvernement d'un accord de coopération et de soutien de l'entreprise SemanticPedia. Pour des « anciens » du web 2.0., c'est un changement copernicien, du moins du côté de la société civile et de la reconnaissance de l'Etat : imaginez que Wikipedia, c'était le démon il y a cinq ans. Aucun intellectuel sérieux n'aurait alors osé soutenir le projet. Même aujourd'hui, les angoisses restent réelles : au cours de cette séance qui tenait du rituel de canonisation, ici ou là on entendit des voies éraillées et déraillantes troller wikipedia et dbpedia en dénonçant les soi-disant faiblesses de l'entreprise, les censeurs qui décident de supprimer telle ou telle notice etc... N'empêche : Wikipedia (et DBPedia) ont maintenant une politique de collaboration avec les plus grandes institutions culturelles et les grands instituts technologiques du pays : BnF, Musée de Cluny, INRIA...  

J'attends que les

Lire la suite

Par zid dans Continuités et ruptures d'Histoire 23 novembre 2012 10:44:12
(1) commentaire Ajouter un commentaire

La réalité dépasse-t-elle la fiction?

Ayant, comme tout chercheur en sciences humaines qui se respecte devrait le faire, entrepris la lecture du triptyque « Faire des sciences sociales » de l’EHESS, j’ai été sensible à l’article de S. Chalvon-Demersay, La part vivante des héros de séries: elle y montre combien les rapports entre la réalité et la fiction sont de plus en plus intriqués dans notre société pétrie de culture télévisuelle1.

Le rapport à la fiction est une constante dans toute société, ancienne comme moderne. La question que nous devrions nous poser, historiens, est celle du statut de la fiction. Cette assimilation au héros de série bien présent dans nos vies, cette fusion si tentante avec le milieu dans lequel gravitent les personnages de fiction qui enluminent nos soirées sont effectives. L’Angleterre du docteur Who, le Princeton Plainsboro Hospital du docteur House, le Quai des Orfèvres du commissaire Cordier2 sont des lieux où nous sommes tellement à l’aise : nous nous verrions bien vivre dans ces maisons cossues à pans de bois des quartiers bourgeois américains des Desperate Housewives. Tellement à l’aise. Le mélange des genres est total, Sabine Chalvon-Demersay le montre fort bien. Un mélange dans le bon sens comme dans le plus terrible.

images1

Il y a quelques jours, le 20 novembre, une série d’images effrayantes ont été mises en valeur par certains tabloids anglais : on y expliquait comment des membres du Hamas auraient pris sur le fait et exécuté six

Lire la suite

Par zid dans Notes de critique historique 29 novembre 2012 21:31:34
Aucun commentaire Ajouter un commentaire

Catégories

Archives

A propos