Apologie pour l'histoire continue ou les carnets d'un médiéviste

Photo aléatoire choisie par Zid

septembre 2007

Le Moyen Âge de Tourgueniev

La rentrée littéraire, ce n'est pas le Beaujolais nouveau. C'est pire. La culture (ou plutôt l'acculturation) assénée en paquets de douze à l'étalage, avec la tronche des écrivaillons sur le bandeau-pour-aguicher-le-cultureux! Mais si le Beaujolais est synonyme de beaufitude profonde, la rentrée littéraire est plutôt synonyme de boboïtude (les successeurs des bcbg, eux-mêmes succédant aux bourgeois de la période-qu'on-ne peut-plus-nommer). Sans vouloir me livrer à une analyse sociologique, mais simplement donner mon avis subjectif: je préfère le Beaujolais nouveau, il a des relents moins musqués de pédantisme que la rentrée littéraire. On en est peut-être moins vite saoulé.

Jetons un voile pudique pour l'instant, j'y reviendrai avec Yasmina R. et son Oeuvre, dans quelques jours.

Plutôt que les dégorgements sirupeux ou les vomissements convulsifs du septembre littéraire, je préfère revenir aux classiques. Je vous recommande un best seller de la fête du livre de Bougival après la guerre de soixante-dix , les remarquables « Récits d'un chasseur » d'Yvan Tourgueniev, publiés en 1852 avec une révision en 18741.

Un ensemble de nouvelles remarquablement rédigées, entre le naturalisme, le romantisme et le fantastique. Et surtout, des passages extraordinaires pour l'historien du Moyen Âge: des descriptions terrifiantes de proximité du servage à la mode russe et de l'état d'esprit que « devait

Lire la suite

Par zid dans Continuités et ruptures d'Histoire 7 septembre 2007 01:23:55
Aucun commentaire Ajouter un commentaire

 Des citations bibliques dans « Harry Potter »!

Après Tourgueniev, J.K. Rowling -et pourquoi pas?

Probablement saviez-vous que toutes les grandes oeuvres du Moyen Âge, la plupart des oeuvres de l'époque moderne, beaucoup d'oeuvres de ces deux derniers siècles sont criblées de citations bibliques? Et pas seulement parce que les écrivains d'alors étaient des clercs (ce qui ne signifie pas qu'ils étaient des religieux réguliers ou des prêtres! Le Moyen Âge a une vision large du service de l'ecclesia)! Pas seulement parce que les auteurs étaient ou sont de bons chrétiens! Il y a certes une question de mode... Mais souvent, ces citations reviennent parce que les textes évangéliques, bibliques ont été ruminés, mâchés et remâchés, au fil de la manducatio médiévale et moderne et qu'ils ressortent inconsciemment à tout moment de l'écriture.

Dans « Harry Potter and the deathly hallows », deux citations bibliques sont réellement mises en avant par l'auteur: rien d'inconscient là-derrière. Deux citations essentielles!

Sur la tombe de Kendra Dumbledore et de sa fille, on lit en guise d'épitaphe: « Where your treasure is, there will your heart be also » (Mt 6:21 ou Luc 12:34).

Et comme épitaphe sur la tombe de James et Lily Potter: « The last enemy that shall be destroyed is death » (1 Cor 15:26).

C'est Horace Jeffery Hodges, historien à Séoul, Corée du Sud, qui a longuement traité du problème sur son blog, mettant en évidence que J.K. Rowlings, en

Lire la suite

Par zid dans Continuités et ruptures d'Histoire 10 septembre 2007 20:07:17
(1) commentaire Ajouter un commentaire

Les pièges de l'ethnographie: la messe tridentine

L'anthropologie m'attire de plus en plus, de même que la sociologie, comme sciences et pour leurs méthodes. Je reviendrai une autre fois sur les parallélismes entre l'histoire et ces autres sciences d'explication de l'homme en société et de la société tout court.

Au fil de recherches sur le web, affairé à descendre dans les couches les plus profondes de l'internet, je me suis retrouvé face à une revue d'ethnographie en ligne, une revue de jeunes ethnologues ou anthropologues. Une revue essentielle, puisqu'elle permet à des jeunes de se faire les dents, de s'aguerrir, de se frotter au regard d'autrui.

Là, un article sur la messe tridentine, cette messe latine de Pie V remise à l'honneur par le pape tout récemment, et qui fait les délices des tradis endimanchés et excités. Le jeune chercheur suisse qui s'attaque à l'ethnographie d'une messe tridentine est à la fois courageux et a du flair: s'il y a bien des communautés qui méritent un regard d'ethnographe, ce sont celles-là.

Mais sujet difficile aussi. Et l'apprenti ethnographe tombe dans le piège: sans connaissance un peu exercée des rituels chrétiens en général, sans quelques notions de théologie élémentaire et d'histoire du christianisme et de l'Eglise, le voilà qui enfonce des portes ouvertes sur la « présence réelle », sur la messe en tant que célébration aux parties complexes mais justifiables

Lire la suite

Par zid dans Notes de critique historique 14 septembre 2007 16:57:54
Aucun commentaire Ajouter un commentaire

Catégories

Archives

A propos