Apologie pour l'histoire continue ou les carnets d'un médiéviste

Photo aléatoire choisie par Zid

« Château vieux »

Il y a quelques jours, j'ai eu le vrai plaisir d'être invité à faire une conférence dans une société locale. C'est le métier, j'aime bien ce genre de contact. Il y a cependant société locale et société locale! Celle-ci avait ses quartiers dans un vieil hôtel particulier aux odeurs de moisi et de bois vermoulu. Les membres participaient des mêmes odeurs de « château vieux ». Là, des titres nobiliaires en pagaille, jetés sur les vieux tapis et sur les parquets grinçants. L'assemblée de comtes, barons et autres particules se réjouissait de la prochaine excursion qui les mènera dans une visite de châteaux de copains à eux. Comme soufflait à son voisin un autre titré empapillonné: « on les connaît déjà, ces châteaux, mais c'est tellement plus amusant de les revoir comme ça »... Dans ce mausolée, une excitation bourdonnante: les parvenus qui ont réussi à s'introduire minaudent auprès des vieux messieurs aux quartiers bien pleins. Mais je suis bête et méchant: j'ai passé un excellent moment avec toute cette petite bande hors du temps, délicieusement anachronique. Ils connaissent en bon amateur le métier, les archives, l'histoire et pratiquent celle-ci  ensemble avec gourmandise.

Par zid dans Mes histoires de médiéviste 28 mai 2009 13:57:02
(1) commentaire Ajouter un commentaire

Commentaires

chris 16 juillet 2009 10:31:22
bloch nous incite a comprendre le passe par le present sans doute y a t'il qque chose a extirper de ces vieux nobliaux!

Catégories

Archives

A propos