Apologie pour l'histoire continue ou les carnets d'un médiéviste

Photo aléatoire choisie par Zid

Réformer, encore

Je vis toujours. La lutte des enseignants-chercheurs, relayés puis dépassés par leurs propres étudiants, n'a jamais été aussi déterminée, si éperdue, si suicidaire... elle semble épuisée ici. Iront-ils jusqu'au bout de leurs forces ou devront-ils plier le genou? De toute façon, l'honneur est sauf, mais est-ce que avoir de l'honneur veut encore dire quelque chose -n'est-ce pas délicieusement désuet? Les enseignants-chercheurs que je côtoie me font penser à ces rescapés d'Hiroshima que l'on imagine déambulant comme des fantômes dans les rues déchirées, brûlés, aveugles, morts-vivants, entre les flocons de neige noire. Le passé n'est plus que ruine et on ne leur promet pas d'avenir.

Pour le reste, j'ai toujours envie d'écrire ici. « Reformer » ce blog. On verra si j'y arrive. En tout cas, il refuse qu'on l'achève, Medievizmes!

Par zid dans Combats pour l'Histoire 26 mai 2009 16:56:21
Aucun commentaire Ajouter un commentaire

Catégories

Archives

A propos