Apologie pour l'histoire continue ou les carnets d'un médiéviste

Photo aléatoire choisie par Zid

Aux Archives...

Aux archives départementales du P...

Il faut d'abord demander à voir les documents originaux. Ca ne va pas toujours de soi. Le métier des archivistes a d'autres impératifs que celui des historiens... Certains historiens n'ont pas assez de respect pour les archivistes, qu'ils considèrent comme les gardes-chiourmes d'un trésor dont l'accès leur est dû à eux, et eux seuls, et sans aucune restriction. Et cependant... mon passé d'archiviste m'a convaincu que parler de "protection du patrimoine" n'est pas un vain mot: combien de sceaux médiévaux explosés, de papiers déchirés, de parchemins mélangés n'ai-je pas retrouvés, victimes de l'incurie des lecteurs... Le respect des historiens pour le travail de l'archiviste est une nécessité.

Mais revenons aux archives.

Vient le temps de la consultation. La boîte vient d'arriver. Elle est déposée, à quelques mètres de moi. Passe l'historien local de service, disert, achilletalonesque... il se promène partout, guilleret, distillant ses petits commentaires... J'aime bien ce petit monde des archives, les lecteurs y forment une sorte de famille, on ne s'y sent jamais seul... et même si la salle est vide, restent les archives -elles sont toujours bien vivantes!

Les rouleaux de parchemin se succèdent, les ombres se précisent, les hommes apparaissent, floutés, dans les hastes et les boucles... La poussière des archives anciennes a toujours la même odeur âcre, elle colle aux mains, comme le poison sur les doigts des moines que cotoie Guillaume de Baskerville. Mais c'est une drogue, une ivresse et non un poison. Aux Archives...

Image1

Par zid dans Mes histoires de médiéviste 4 octobre 2008 01:03:14
(2) commentaires Ajouter un commentaire

Commentaires

Trottinette Site 13 octobre 2008 09:41:46
Ca me rappelle mes études. Pour mon mémoire, je devais consulter des archives enfilachées (bien entendu, interdit de retirer les fils!). Des siècles de poussière sur les mains, je me promenais avec du savon pour mécano, cette pâte gluante sentant le pétrole. Super efficace!
N. 19 janvier 2009 01:21:40
Vraiment un superbe blog, très drôle et vivifiant, que j'ai découvert seulement depuis peu. J'ai eu le grand plaisir (si je ne me trompe pas) de vous écouter en séminaire en Octobre ... c'est avec un même sentiment que je vous lis ici. N.

Catégories

Archives

A propos