Apologie pour l'histoire continue ou les carnets d'un médiéviste

Photo aléatoire choisie par Zid

Agrégation et Capes Histoire: LE Manuel

Voir sorti des presses un livre auquel on a contribué est un petit enchantement, à chaque fois.  Regarder son texte imprimé, se dire qu'on va être lu, qu'on a encore ajouté une petite pierre, une goutte dans l'océan, et qu'en définitive on a fait son travail.

Image1

Le plaisir est doublé ici, voire triplé: ici, c'est le manuel pour les candidats à l'Agrégation ou au Capes en Histoire, pour la nouvelle question sur « Pouvoirs, Eglise et société dans les royaumes de France, de Bourgogne et de Germanie, aux Xe et XIe siècles (888-vers 1110) ». Un manuel pensé depuis pratiquement un an, préparé avec soin depuis six mois, pour donner toutes les clés possibles aux candidats aux concours. Grande fierté pour nous tous: chacun a contribué dans le cadre de sa spécialité ou sur base de ses aptitudes particulières (la connaissance de l'allemand scientifique de manière approfondie pour certains d'entre nous). Tous « jeunes » maîtres de conférence (ou chercheur dans mon cas), nous avons travaillé avec le feu sacré... Et non pour l'argent, parce que nos droits d'auteur, eh bien, c'est un peu désespérant... « travaillez plus pour gagner plus » qu'ils disaient... hem...

Mais ce n'est pas qu'un manuel, une synthèse neuve et dense, un outil pour étudiants et un vade-mecum pour jeunes chercheurs. Voilà l'oeuvre d'une bande d'amis, qui se sont retrouvés naturellement. Certains groupes d'amis partent en vacances ensemble, d'autres encore font des soirées régulières -nous on fait tout ça, et en plus on a fait un manuel. LE manuel1.

Notes

1Et la photo de couverture! Parlons-en. Une photo prise lors de vacances par la meilleure d'entre nous! Si je vous disais que les éditions Ellipse ont préféré cette photo à une photo de sceau ottonien prise avec grand soin et le meilleur matériel, retouchée par mon labo, dans un dépôt d'archives par mes soins... Eh ben cette photo de vacances, ils l'ont préférée -probablement parce qu'elle était plus belle, peut-être aussi, inconsciemment, parce que le côté désinvolte, la liberté et la fraîcheur qui lui font comme un halo correspondent mieux à l'esprit du livre.
Par zid dans Continuités et ruptures d'Histoire 30 septembre 2008 15:25:11
Aucun commentaire Ajouter un commentaire

Catégories

Archives

A propos