Apologie pour l'histoire continue ou les carnets d'un médiéviste

Photo aléatoire choisie par Zid

Vieilles cités

En pleine tempête de neige, découverte d'Autun, inattendue. Autun, ville heureusement sèche de touristes, toute petite, toute sereine, avec ses devantures d'un autre temps, ses façades assombries par la crasse des siècles. Autun, la prestigieuse ville d'Auguste, aujourd'hui un corps frêle et beau, flottant dans un manteau d'enceintes devenu trop large. De la salle capitulaire, perchée sur une des branches du transept de la cathédrale, au travers des vitraux, on contemple les prairies verdoyantes, presque à portée de main: rien n'a bougé depuis huit siècles -vingt siècles? Les chaînes d'hôtel ont été réléguées justement extra muros: on y loge bien mieux à l'hôtel du commerce, devant la gare: il n'y a pas de wifi, heureusement. Le musée d'Autun, le musée Rolin (du nom du célèbre chancelier bourguignon, l'enfant du pays), disperse de petits trésors en quelques salles désuètes, juste à côté de la vieille prison XIXe s. désaffectée, en rotonde.

A vingt kilomètres, Bibracte, la grande capitale celte, sur le Mont-Beuvray, abandonnée pour Autun  peu après l'écrasement des Gaulois par César. Perdue sous la neige, Bibracte est comme un fantôme et un gigantesque musée lui rend un peu de chair et d'os. L'esprit de François Mitterrand semble se partager entre ici et Solutré.

Contradictions entre deux mondes: le vieux Bibracte décharné que l'on rhabille à coup de tissu muséographique ; le vieil Autun bien charpenté que le temps a lentement dénudé.

Par zid dans Mes histoires de médiéviste 28 mars 2008 22:46:26
(1) commentaire Ajouter un commentaire

Commentaires

Nicolas 31 mars 2008 11:55:52
Notons que Bibracte toute celte qu'elle est, est avant tout la place forte des Éduens, peuple allié de Rome. Autun fut une importante cité romaine en Gaule, célèbre pour ses écoles, plusieurs panégyristes sont originaires de cette cité. Son temple de Janus est le plus grand temple romain en Gaule encore debout (j'ai cependant une petite préférence pour la splendide tour de Vésone à Périgueux). bon ils se sont pris un taquet de Posthumus parce qu'ils avaient rallié Claude le Gothique. Il est possible qu'Auxerre est été morcellée à partir de la cité d'Autun à cette époque. Ammien vante cependant la beauté de son antique muraille : Autun était avant les troisième et quatrième siècles une des rares villes de Gaule a avoir le droit d'élever des ramparts, et ça c'est la grande classe.

Catégories

Archives

A propos