Apologie pour l'histoire continue ou les carnets d'un médiéviste

Photo aléatoire choisie par Zid

 Des citations bibliques dans « Harry Potter »!

Après Tourgueniev, J.K. Rowling -et pourquoi pas?

Probablement saviez-vous que toutes les grandes oeuvres du Moyen Âge, la plupart des oeuvres de l'époque moderne, beaucoup d'oeuvres de ces deux derniers siècles sont criblées de citations bibliques? Et pas seulement parce que les écrivains d'alors étaient des clercs (ce qui ne signifie pas qu'ils étaient des religieux réguliers ou des prêtres! Le Moyen Âge a une vision large du service de l'ecclesia)! Pas seulement parce que les auteurs étaient ou sont de bons chrétiens! Il y a certes une question de mode... Mais souvent, ces citations reviennent parce que les textes évangéliques, bibliques ont été ruminés, mâchés et remâchés, au fil de la manducatio médiévale et moderne et qu'ils ressortent inconsciemment à tout moment de l'écriture.

Dans « Harry Potter and the deathly hallows », deux citations bibliques sont réellement mises en avant par l'auteur: rien d'inconscient là-derrière. Deux citations essentielles!

Sur la tombe de Kendra Dumbledore et de sa fille, on lit en guise d'épitaphe: « Where your treasure is, there will your heart be also » (Mt 6:21 ou Luc 12:34).

Et comme épitaphe sur la tombe de James et Lily Potter: « The last enemy that shall be destroyed is death » (1 Cor 15:26).

C'est Horace Jeffery Hodges, historien à Séoul, Corée du Sud, qui a longuement traité du problème sur son blog, mettant en évidence que J.K. Rowlings, en loyal sujet de sa très gracieuse majesté, devait avoir utilisé la vieille King James Bible de 1611!

Tout cela me plaît beaucoup: ces citations bibliques fortes à des endroits clés du récit, gravées dans la pierre, sur des tombes essentielles, comme pour tout d'un coup provoquer le malaise en convoquant l'Evangile tout à la fin d'une oeuvre qui, de manière convenue, se passait de Dieu! Une sorte de retour culturel, de retour aux « racines chrétiennes de l'Europe ». Voilà des citations qui seront, à coup sûr, largement glosées dans les futures thèses sur les sept piliers de la saga pottérienne.

Via Carnivalesque XXX

Par zid dans Continuités et ruptures d'Histoire 10 septembre 2007 20:07:17
(1) commentaire Ajouter un commentaire

Commentaires

Horace Jeffery Hodges Site 11 septembre 2007 00:46:04
Thanks for noticing my blog. Your own blog looks quite interesting, and I wish that my French were better ... though I think that I understood everything. Jeffery Hodges * * *

Catégories

Archives

A propos