Apologie pour l'histoire continue ou les carnets d'un médiéviste

Photo aléatoire choisie par Zid

Un paléographe typique

On décrit toujours les spécialistes des écritures anciennes, les paléographes, comme de vieux birbes rassis et poussiéreux -songez au professeur Halambique, éminent sigillographe! Mais la réalité contredit quelque peu la fiction! C'est une image d'Epinal qu'il faut chasser: évidemment, comme tous les passionnés, les historiens, quels qu'ils soient, qu'ils soient spécialistes des écritures ou d'autres sujets obscurs, sont bien souvent des gens curieux, dans tous les sens du terme. Mais ils sont surtout étonnamment à la fine pointe intellectuelle, à l'avant-garde culturelle, économique ou sociale. Et enfin, ils savent vivre parce qu'ils aiment vivre.

PS:le professeur d'histoire de l'université de Namur qui m'a envoyé ce lien mémorable rouspète parce que je n'ai pas mentionné son inestimable geste:je ne puis que m'exécuter!

Par zid dans Mes histoires de médiéviste 5 septembre 2007 20:48:14
Aucun commentaire Ajouter un commentaire

Catégories

Archives

A propos