Apologie pour l'histoire continue ou les carnets d'un médiéviste

Photo aléatoire choisie par Zid

Uxellodunum.com ou Uxellodunum.org?

J'arrache quelques minutes à des journées d'historien trop bien remplies. Les vacances sont bien finies, la plus dure période de l'année scientifique et universitaire commence, l' « après-Pâques » avec son cortège de colloques, de projets à boucler, de réunions d'urgence, d'articles à rédiger, de concours divers, tout cela en deux ou trois mois, juste avant les grandes vacances dont les premiers signes annonciateurs apparaissent déjà: les élections présidentielles, les terrasses de café, la diminution de la surface vestimentaire sur les jeunes filles (bon, les hommes aussi...), les publicités pour des vacances très loin pas cher...

J'aborde ces mois avec sérénité: je sors de quelques jours passés en terre d'Aveyron: j'ai découvert cette région en l'abordant par des archives médiévales, voilà que je l'arpente en long et en large. Je vous livre ces jours-ci quelques découvertes.

Pour commencer, c'est  amusé que j'ai découvert la « fontaine des gaulois » à Capdenac-le-Haut, un maigre et fier petit village, haut-perché au-dessus du Lot. Il s'agirait de la fontaine qu'aurait fait assêcher César dans un des derniers combats de la Guerre des Gaules, au cours du siège d'Uxellodunum. Or, comme toujours lorsqu'il s'est agi de savoir où se trouvent les grands lieux de résistance à l'envahisseur romain, la localisation d'Uxellodunum est discutée: officiellement, ce serait Le Puy-d'Issolud 1 (uxellodunum.com) tandis qu'un petit village se refuse à le croire, résistant encore et toujours à l'envahisseur: Capdenac-le-Haut (uxellodunum.org). Une querelle de clocher qui rebondit sur le web...

Image1

En attendant, il y aurait bien une fontaine à visiter à Capdenac, elle est dite « proto-historique » par la mairie (prudente...?) mais surtout protégée derrière une muraille, une forte porte et...un digicode. Dans un lieu aussi insolite que celui-là, l'irruption de cette technologie aux senteurs parisiennes a quelque chose d'incongru et ajoute au mystère: peut-être craint-on que les habitants du Puy-d'Issolud viennent dérober ou démolir la célèbre fontaine ?

Notes

1Double-cliquer sur l'image pour entrer dans le site...
Par zid dans Continuités et ruptures d'Histoire 20 avril 2007 23:44:32
(6) commentaires Ajouter un commentaire

Commentaires

2 août 2007 10:46:48
2 août 2007 19:29:46
9 août 2007 20:10:42
à quoi cela sert-il de laisser un commentaire si il n'apparaît pas?
zid Site 10 août 2007 14:32:33
Ah, le système de commentaires sous lodel est un peu fruste. Mais il fonctionne! N'oubliez pas de remplir au moins le nom/pseudo et le courriel, et si vous indiquez un site, il faut faire précéder l'adresse par le traditionnel "http://"
Legaulois Site 18 novembre 2007 11:22:21
Bonjour, La seule preuve de l'existence d'Uxellodunum est le livre "la guerre des gaules". Pour prouver le lieu réel où se trouve ce site, on ne peut que suivre les indications de ce livre. Si l'on prend les points un par un, seul Capdenac le Haut correspond. Il faut arrêter d'inventer n'importe quoi. Peut-être que Capdenac le Haut n'est pas Uxellodunum mais Le Puy d'Issodud qui ne correspond pas au livre encore moins.
BRONDEL 20 mars 2009 12:21:16
Le dernier commentaire de LEGAULOIS est bien trop plein d'assurance.Dire avec certitude que seul Capdenac corres pond aux "commentaires" sans avoir exploré d'autres sites est, pour le moins de la négligence.Après avoir approché Capdenac, le Puy d'Issolu (ou la source est accessible sans besoin de tour extraordinaire)...écumé les causses de Caylus à Gourdon, un site "inventé" par André David l'inventeur de la grotte-temple du Pech Merle à Cabrerets, le roc de Colonjat (ou Coronjat)s'applique mot pour mot à la description y compris sur la partie, totalement négligée, de l'approvisionnement du site.Les riches vallées au pied des deux sites les plus médiatisés offraient des subsistances sans besoin de prendre des risques jusqu'à dix kilométres de l'oppidum.La visite du roc de Colonjat nécessite des informations pour situer la source (vauclusienne) tarie.L'emplacement de la tour peut se voir du plateau avec sa rainure permettant l'assise des mantelets de protection.Bonne visite.

Catégories

Archives

A propos