Apologie pour l'histoire continue ou les carnets d'un médiéviste

Photo aléatoire choisie par Zid

Jüngeriana I

« On vole aux enfants le conte, aux adolescents le mythe, aux hommes l’histoire, aux vieillards le mourir. L’intellect et l’énergie sont en croissance, et avec eux les cavernes tectoniques »1. Qui oculos habet legendi, legat.

Notes

1 E. Jünger, Soixante-dix s’efface,  II, Journal 1971-1980, Paris, 1985, p. 444.
Par zid dans Mes histoires de médiéviste 6 septembre 2006 22:27:42
Aucun commentaire Ajouter un commentaire

Catégories

Archives

A propos