Apologie pour l'histoire continue ou les carnets d'un médiéviste

Photo aléatoire choisie par Zid

Anniversaire

Il y a deux ans déjà, le 27 juillet 2004, je commençais un blog, sur 20six : Blitztoire. Le blog commençait à se répandre mais n’avait pas encore l’aura qu’il a aujourd’hui, ayant supplanté tous les sites persos… Simple d’utilisation, interactif, le système m’avait séduit aussi par la possibilité d’entrer dans une ou plusieurs communautés de « blogueurs » : c’est l’envie de faire connaître la pratique historienne, et au-delà, la pratique d’un historien, qui m’a poussé à ouvrir Blitztoire, avec l’espoir d’en parler avec des spécialistes comme des moins spécialistes.

Il n’y a pas de miracle : un blog, tout le monde le sait, ça s’entretient. J’ai donc « posté » régulièrement des notes durant la première année, avec l’esprit libre et le volonté de faire de l’histoire autrement. Certes, je m’amuse beaucoup comme historien professionnel, mais je voulais prendre mon métier avec plus de légèreté dans Blitztoire. Tout ce que j’y ai écrit était pensé, mais avec plus de liberté que dans un article destiné à une revue scientifique à comité de lecture justement sourcilleux. J’ai mêlé actualité et histoire, points de vie de tous les jours, réflexions et sentiments de médiéviste au travail. Cette première année fut fascinante ; elle correspondait aussi à la montée en régime du genre « blog » : c’est durant l’année 2004 et le début de 2005 que le blog fut pris en main par bien des intellectuels, des journalistes, des politiques, mais aussi par un nombre incroyable de personnes de tous horizons qui y trouvèrent un moyen d’expression dont l’impact, même si peut-être surestimé par la communauté des blogueurs elle-même, reste impressionnant. J’y ai trouvé ma place, parmi une volée de blogueurs de la première heure que je ne citerai pas ici mais qui ont commenté mes notes d’alors. Ce fut –c’est toujours- un vrai plaisir.

A partir de la seconde moitié de 2005, les choses changèrent. D’abord, je pris les rênes de mon espace à moi, Medievizmes. J’y suis bien et je l’aime bien, il me représente bien, excessif et haut en couleurs. C’est une bonne chose. Mais du neuf survint : dans le milieu des médiévistes, on m’a identifié, et largement. Il ne se passe pas un mois sans que j’apprenne que tel ou tel historien sait qui est Zid. Disons que cela a peut-être facilité les choses, même si je reste anonyme, même si on m’a plusieurs fois conseillé de jeter le masque. Mais écrirais-je comme j’ai écrit alors si je faisais mon coming out ? J’écris déjà très différemment… Je le sais, je suis plus sourcilleux, je choisis davantage les sujets de mes notes, j’évite la blague de potache –et pourtant, ceux qui me connaissent savent que je l’apprécie ! Ce fut aussi le temps de bien des soucis de tous ordres, d’un amoncellement de travail de recherche qui m’éloigna des commandes du blog.

Il reste que j’ai perdu le contact avec la première communauté, probablement parce que j’ai moins « posté » et peut-être parce que j’ai « posté » des notes plus « spécialisées » ? Allez savoir. Mais j’aime toujours bloguer et je n’ai pas envie d’arrêter.

Mon travail « dans la vraie vie » reste colossal, mais je voudrais vraiment « poster » davantage. Ce que j’aimerais, pour cet anniversaire ? Des commentaires – aussi bien des anciens de 2004 que des nouveaux de 2005 et de 2006, mais aussi des commentaires de collègues historiens ou d’autres spécialistes des sciences sociales qui me lisent. N’hésitez pas, commentez sans crainte, anonymement ou pas! Et dites-moi franchement ce que vous pensez de mes écrits ! Dites-moi ce qu’il faut changer ou ce qu’il faut continuer !

Et en attendant, merci à vous tous qui me lisez.

Par zid dans Mes histoires de médiéviste 1 août 2006 19:09:42
(7) commentaires Ajouter un commentaire

Commentaires

Manue Site 2 août 2006 18:37:56
Ben, bon anniversaire alors ! Si on peut se permettre d'être exigeant, mon souhait serait de te voir bloguer un peu plus souvent ;-) Mais allez, je sais que ce n'est pas facile et je suis mal placée pour te jeter la pierre.
p. 3 août 2006 17:05:58
J'ai découvert ce blog par hasard il y a un an et demi, depuis je le lis avec autant d'intérêt que de plaisir. Si je devais souhaiter quelque chose, ce serait davantage de post ! Bon anniversaire et longue (et heureuse) vie à Medievizmes.
Dado Site 6 août 2006 20:09:57
J'ai découvert ce blog depuis son "déménagement". J'aime bien les posts sur la vie de médiéviste. Je regrette qu'il ne soit pas beaucoup question d'histoire médiévale. Je m'attendais à trouver sur ce blog plus d'anecdotes sur le Moyen-Age et d'évocations de la manière de vivre et de voir les choses à cette époque.
NDR Site 7 août 2006 14:01:03
Je lis encore, specialisée ou non. Bon anniversaire, Zid.
lyonelk Site 12 août 2006 17:07:50
Ben bon anniversaire d'abord. Je lis toujours Médiévizmes comme Blitzoires. Le ton a évolué me semble-t-il, mais je ne saurais dire pourquoi. Un côté moins spontanné ? moins "expérimental"? Peut-être. Et dans le fond, c'est normal qu'il y ait une évolution. Cela me semble être dans la nature même du blog. Si son auteur évolue, le blog (plus qu'un autre médium) évoluera aussi. Donc c'est ton sillon qu'il s'agit de tracer. Nous ? on suivra (ou pas) en fonction de notre propre vitesse d'évolution.
Le Plume Site 29 août 2006 12:11:11
Le problème des blogs, c'est que si on veut le faire vivre, ça prend finalement pas mal de temps. pour maintenir le flot de production, déja (mes blogs "spécialisés" en souffrent pas mal; mon blog quotidien bénéficiant pour ça de la contrainte de journalité que je m'impose), mais aussi pour interagir: répondre au comms, commenter chez d'autres, etc. Pour faire une formule: l'interactivité est un combat quotidien"! Keep on the good work. signé: un ancien!
zid Site 31 août 2006 15:43:33
Manue > Merci! J'aimerais bien bloguer davantage... Peut-être en changeant de style, revenir à des notes du quotidien. Mais j'aime toujours bloguer! p > promis, je vais m'appliquer! Dado > ah, des anecdotes sur la vie au Moyen Âge... Oui, ce serait bien, mais probablement un peu décousu. Je préfère parler du Moyen Âge -de l'histoire en général- par le prisme d'expériences, de lectures du quotidien. Je ferai un de ces jours, promis, un post sur "pourquoi je ne blogue pas d'anecdotes médiévales stricto sensu". NDR > Merci!! Lyonelk> Eh oui, on change, on évolue. Mon style a changé -mais c'est plus un type de notes qui a changé: plus "spécialisé", oui. Le côté "spontané" a un peu disparu parce que je ne blogue plus aussi souvent. Mais ça va encore évoluer, je le sens bien. LePlume> c'est bien vrai. Et pour l'interaction, c'est encore plus vrai: je lis toujours les blogs, dont les tiens, mais hélas, mille fois hélas, je n'ai plus le temps (ne prends plus le temps) de réagir. Conséquence: je perds l'ancrage dans la communauté. Faudrait reprendre le combat de l'interactivité! Merci pour ta fidélité.

Catégories

Archives

A propos